meditation 1384758 960 720

 

 

Embrasser la dynamique des archétypes

L’être est une énergie incarnée qui perçoit uniquement ce qui vibre sur la même fréquence, qu’il s’agisse des personnes ou des situations. En effet, il y a des énergies invisibles de l’Esprit, du psychisme et de la Conscience qui influencent chaque aspects de notre être et bien-être. Ces énergies peuvent changer notre vision de la réalité à notre insu. 

Cette notion de fréquence s’applique dans l’infiniment petit, au cœur même de l’atome. A travers la science de l’anatomie subtile, nous savons qu’une émotion ou pensée négative génère un champ magnétique de basse fréquence (d’ondes). Cette information est stockée au cœur des particules subatomiques. C’est donc une forme d’énergie qui envoie un signal électromagnétique. Nous sommes à la fois Emetteur et Récepteur de ces formes d’ondes

Ce qui veut dire, que l’information va générer un état d’être et cet état d’être va, par la loi universelle d’attraction, nous faire vivre des situations, rencontrer des personnes étant sur la même longueur d’ondes.

Autrement dit, ce que nous pensons et ressentons produit un état de l’être qui génère une trace électromagnétique, qui a son tour influence chaque atome, et donc notre réalité. Une émotion ou une pensée peuvent donc finir par se manifester sous une forme matérielle au niveau du corps physique ou dans notre réalité extérieure puisqu’elles auraient le pouvoir « d’attirer magnétiquement » des situations qui vont aller dans leur sens et donc nous maintenir « réactif-ve ».

La manifestation d’une information involutive :

- Je ressens de la fatigue permanente, de la souffrance, de l’inconfort émotionnel, de l’insatisfaction, un blocage que je n’arrive pas à définir, des récurrences, des conflits internes,

- Je ressens une dissonance entre l’éducation que j’ai reçue avec mes valeurs profondes,

- Mon système de croyances me limite,

- Je projette de l’agressivité envers mon/ma partenaire ou les autres et je ne peux pas la maîtriser,

- Je suis sujet (te) à nourrir ou à vivre des relations toxiques,

- Je suis dans le tourment de la triangulation Sauveur-Victime-Bourreau dans mes relations,

- Je me sens victime de reproductions ou de malédictions familiales,

- Je me sens en proie au syndrome du vilain petit canard,

- Je n’arrive pas à passer à l’action et même si je le fais il ne semble y avoir aucun résultat,

- Je développe une maladie ou je somatise.

Si je vis tout cela, c’est que je dois être prisonnier (e) d’une information qui est involutive pour moi. Si j’en ai conscience, c’est qu’il y a un appel à la libération, à un changement. Et si je reconnais que rien n’est jamais figé, et que la seule constance de l’univers, de mon Univers, est le mouvement, alors je peux décider d’entrer dans un processus qui va renverser la tendance. Quelle idée merveilleuse de savoir que l’on peut vivre et créer pleinement sa vie ! Quel « défi » merveilleux de retrouver sa vitalité ! Et le but de la vie c’est quoi ? C’est la JOIE ! Alors en plus s’il y a cela, je signe !!

Comment ?

- Comment peut-on renverser la donne ?

- Comment peut-on basculer de la problématique à la ressource ? de la souffrance à la vitalité ?

Embrasser la dynamique des archétypes : c’est une proposition de réunification, c’est une voie vers la guérison physique, mentale, spirituelle et quantique.

En effet, en vivant pleinement un archétype nous autorisons la libération d’un inconfort, nous permettons d’équilibrer en nous, nos paradoxes, nos extrêmes et de retrouver l’Unité.

On revient ici sur le symbolisme du Huit (la voie du Huit joyeux) où l’on passe de l’un à l’autre ; il y a une transformation alchimique qui s'opère, car nous ne polarisons plus dans l’extrême d'une polarité –  ou  +. C'est la voie du milieu, la voie de la neutralité.

Nous devenons responsables et autonome, nous nous revitalisons.


la voie du huit joyeux

Archétype :

Un archétype est une représentation symbolique inscrit dans l’inconscient collectif , familial et individuel. Il constitue le langage par lequel se transmet l’héritage profond de l’humanité.

Concept créé par C.G Jung dans le domaine de la psychologie analytique, un archétype est un modèle de référence auquel nous nous identifions pour comprendre notre réalité.

Un archétype est une information. Il peut être inscrit dans notre psyché comme une empreinte active et dynamique ou passive et endormie.

« C’est une entité vivante, qui agit comme toutes les formes d’énergie et de vibrations, dont la dynamique est animée par deux énergies opposées : l’une aliénante et douloureuse, l’autre réconfortante et libératrice » .

Selon Bernard Chaumeil, un archétype est intemporel et dynamique ; c’est-à-dire qu’il a un pouvoir de retournement, à tout moment.

L’Ombre et La Lumière :

C.G.Jung appelle l’Ombre ce qui correspond aux aspects cachés, non encore révélés à notre conscience et qui sont néanmoins toujours actifs dans notre psyché. Ce qui veut dire qu’elle est comme une empreinte qui bloque le flux d’énergie vitale.

« Éclairer l’Ombre, c’est prendre conscience de ce qui nous influence à notre insu. Intégrer la Lumière c’est restaurer le flux vital et énergétique (évolution) » Bernard Chaumeil.

Pour Jung, "C’est le SOI-d’origine divine- qui est le seul centre d’unification de l’ensemble des dimensions d’une personne".

En nous intéressant au Yin et au Yang, termes employés dans les traditions ancestrales (Tao), il définit l’Animus et l’Anima, comme la dimension masculine et la dimension féminine. Ces deux polarités, lorsqu’elles ne sont pas reconnues et intégrées consciemment, s’expriment par de l’agressivité et une recherche de pouvoir en ce qui concerne l’animus, soit par la fusion et la dévoration pour ce qui est de l’anima.

Ombre, animus et anima, constituent l’essentiel d’un matériel psychique inconscient et des projections que nous en faisons sur nos partenaires de vie…et qui "empoisonnent nos relations".

Même la relation à nous-même !

Pourquoi travailler avec les archétypes ?

En travaillant avec les archétypes, nous entamons un processus de transformation interne, mais aussi vibratoire.

La prise de conscience permet de savoir où l’on se situe, et ce qui nous freine. Elle devient le point de départ du processus de transmutation.

D’abord, nous donnons du sens à nos fonctionnements internes actifs, jusque-là non identifiés.

Ensuite nous pouvons négocier avec notre ombre en la pacifiant; nous l'éclairons d'une information par notre prise de conscience qu'elle existe, qu'elle a besoin d'être reconnue et donc guérie.

Puisque l’archétype est intemporel, nous pouvons pacifier et guérir nos lignées familiale, culturelle, historique (ancienne et à venir).

Puisqu’il est dynamique, nous renversons la tendance. C’est-à-dire qu’au lieu de continuer à nourrir une problématique nous la convertissons pour nous orienter vers nos ressources. Par conséquent nous basculons, par le mouvement du Huit, d’une fréquence à une autre, nous élevons notre taux vibratoire. C’est la vibration d’une problématique que nous corrigeons, pas l’expérience que nous avons vécue ou que nous vivons. Et de fait, notre réalité se modifie. L’énergie suit toujours la conscience….

Les synchronicités (des réponses de l’Univers) n’étant que le reflet de notre état intérieur, deviennent surprenantes ! Elles se manifestent juste au bon moment, nous permettant de débloquer une situation ou d’accéder à nos désirs. Nous retrouvons notre nature Créatrice !

Les Déesses – Rencontrer les couleurs du féminin à travers la dynamique des archétypes

Les déesses sont des figures archétypales, personnalités-types Universelles, des modèles primitifs à l’origine de nos comportements et croyances (comme le suggère leur mythologie).

Apprendre à dialoguer avec elles, permet de rentrer en contact avec les multiples énergies qui nous habitent et nous animent ; pacifier celles qui nous dévalorisent, se réapproprier celles qui sont endormies/discrètes.

En somme, maîtriser nos contradictions et harmoniser nos ressenti avec nos actes.

En faisant le choix d’unifier toutes les parts en nous, le choix de l’Unité, nous lâchons les résistances que nous nous imposions nous-même par notre ignorance. Nous prenons l’entière responsabilité de notre vie et surtout nous accédons à notre complétude.

ResSources :

CF :

∞ Transurfing : la Théorie des balanciers,

La voie Ewalu ; Voie du Huit joyeux,

L’union Sacrée

Bibliographie :

∞ « Nous sommes coupés en deux, intégrer son ombre », de Annick de Souzenelle (conférencière, psychothérapeute et théologienne.

∞ « Femme et déesse, tout simplement, rencontre avec le féminin sacré », Christine Champougny-Oddoux.

∞ « Dialogue avec nos déesses intérieures, comment enrichir note identité féminine », Muriel Rojas Zamudio.

« L'enseignement de Diane Bellego, tantra de la réconciliation ».

∞ « La thérapie archétypale ; guérir sa vie avec les archétypes », de Bernard Chaumeil.

∞ « Femmes qui courent avec les loups, histoire et mythes de l’archétype de la femme sauvage », de Clarissa Pinkola Estés.


Comments est propulsé par CComment